Bienvenue

Je me présente, je m'appelle Kévin Mury, j'ai

9 ans et demi (en 2002) et j'habite à Bercher (VD) Suisse.

Je vous présente mon site sur les limules. J'espère qu'il vous plaira.

 

 

 

 

Les limules

Vers 1557 un explorateur des indes orientales rapporta des animaux. Le (la) limule

a pour proche parent (cousin) le scorpion, l'araignée, l'opilion, les acariens, etc.

Ces animaux survivants des millénaires sont surnommés fossiles vivants.

 Habitat

Ils vivent dans les baies peu profondes

du golf du Mexique ou dans la mer de Chine. Moi même j'en ai vu.

Description

Les limules qu'on nomment aussi crabes des Moluques, bien qu'ils ne soient pas

des crabes, mais, porteurs de chélicères et non d'antennes,

mesurent jusqu'à 35 centimètres dans leur plus  grande largeur. Le(la) limule bien que

dépourvu de dents et même de mandibules, "mâche" sa nourriture;

Sa bouche se dissimule entre les bases épineuses de ses cinq

paires de pattes; Ces bases épineuses râpent les aliments et les broient par un

mouvement de friction. La bouche et les pattes sont

situées à la partie inférieure du thorax, qui, à cause de sa forme très particulière,

a été comparé, tantôt à un sabot de cheval , tantôt à une poêle à frire renversée.

Sur la face ventrale apparaît l'abdomen , auquel s'articule une solide queue acérée.

Sous l'abdomen se situent six paires de volets qui

se chevauchent et portent des lamelles branchiales.

 

Nourriture

Les limules se nourrissent de moules et de vers marins.

Mode de déplacement

 Le(la) limule se déplace, au fond de l'océan, de sa curieuse démarche sautillante.

Une ondulation, le(la) limule pique du nez dans le sable , puis se redresse dès que

le mouvement s'est communiqué au pattes.

S'il se met à courir, il perd tout contact avec le sable.

pendant un instant, sa queue traîne sur le sol, ensuite

il fait un demi saut périlleux qui lui permet d'approcher obliquement de la surface.

Il lui arrive également de nager sur le dos, propulsé

par les battements de ses pattes et de ses volets branchiaux .

Lorsqu'il revient sur le sol ferme, il se sert de sa queue

comme d'une canne pour se retourner et reprendre sa position normale.

Le sang

Le sang des limules est bleu de par la présence d'hémocyanine,

au lieu du rouge de l'hémoglobine du sang humain. Il est prélevé pour la recherche

et la médecine en endocrinologie. Le culot blanc obtenu est composé d'amoebocytes

qui est alors lavé et lysé. Une fois purifié et les débris retirés, le lysat d'amoebocytes

de limules (LAL) est stocké, soit à 4 °C pour 18 mois, soit à -24 °C pour plusieurs

années, jusqu'à utilisation. Les limules sont pêchés dans les espaces contrôlés et

envoyés à une chaîne de prélèvement sanguin. On leur prend 150 à 250 ml

de sang, soit 80 % de leur volume total de sang au-delà l'animal meurt.

Les limules sont ensuite marqués pour ne pas être à nouveau

pris pour de nouveaux prélèvements sanguins, puis remis à leur milieu naturel.

Reproduction

Quand la période de reproduction arrive les limules se regroupent par couple

à la limite des hautes eaux. Le mâle s'accroche à la femelle, elle fait un trou

dans le substrat où elle met les oeufs que le mâle féconde. Il faudra

trois ans à la larve qui en sortira pour atteindre sa maturité sexuelle.

Comme chez les arthropodes, ces individus doivent muer pour grandir.

Contrairement aux crustacés, l'ouverture ne se fait

pas sur le dos mais sur la partie frontale de l'animal.

Photos prisent par mon père au Musée océanographique de Nha Trang (centre du Vietnam)